I/c. Cordes vocales

 

 

C - Cordes vocales

  Les cordes vocales n’ont rien à voir avec les cordes que l’on retrouve sur les instruments de musique tels que le violon ou la guitare. Il s’agit de deux masses musculaires qui, lorsqu’elles entrent en vibration, s’accolent et s’éloignent. On les trouve dans le larynx situé à la hauteur de la pomme d'Adam. Elles sont fixées sur le cartilage thyroïde (pomme d’Adam), en avant du cou et aux cartilages aryténoïdes reposants eux-même sur le cartilage cricoïde. Les deux aryténoïdes ont la forme de pyramides et pivotent sur eux-mêmes. Ils sont appuyés sur l'arrière du cricoïde et servent d'ancrage aux cordes vocales. Selon qu'ils s'écartent ou se rapprochent, ils entraînent l’écartement ou le rapprochement des cordes vocales.

 

Une fois l’air expulsé des poumons il traverse la trachée pour arriver au niveau des cordes vocales. Lorsque nous respirons les cordes vocales s’écartent pour permettre un libre passage de l’air (Figure A ci-dessus). Lorsque nous parlons, ou chantons, les cordes vocales se rapprochent pour se placer en position phonatoire (Figure B ci-dessus). S’il est impossible de parler lors de l’ingestion d’aliments c’est parce que l’épiglotte se referme à la manière d’un clapet sur la trachée empêchant ainsi les aliments d’y entrer. Le fait que les cordes vocales soient accolées et tendues permet une résistance de l’air expulsé des poumons, ce qui entraîne une élévation de la pression en amont de la glotte. On l’appelle la pression sous glottique (la glotte l’espace situé entre les cordes vocales). L’air, en essayant de sortir de la glotte fera alors vibrer les cordes vocales ce qui produira un son différent selon leur position.

Lorsqu'on veut faire un son aigu, les cordes vocales sont proches, tendues et s’étirent. Au contraire, lors de la production d’un son grave elles se détendent et son plus éloignées l’une de l’autre. On remarquera également que plus le son est aigu plus les cordes vocales vibrent rapidement. On donnera alors l’exemple de l’hélium dont l’effet sur la voix est connu de tous.  Cette transformation de la voix s'explique par le fait que l'hélium, étant un gaz moins dense que l'air, autorise à son absorption une vibration plus rapide des cordes vocales, la voix devient alors beaucoup plus aiguë. Au contraire, dans le cas des fumeurs il arrive que la muqueuse des cordes vocales soit irritée, alors elle enfle en provoquant un épaississement des cordes vocales. De ce fait elles peuvent vibrer moins rapidement et la voix s’aggrave. Il arrive aussi que les cordes vocales ne vibrent plus (souvent à cause d’une inflammation du larynx): c’est l’extinction de voix.

 Enfin lorsqu'on parle à voix basse, ou chuchotée, la glotte n’est ouverte que sur les aryténoïdes les cordes vocales étant accolées seulement dans leur partie supérieure. La dépense d’air est alors beaucoup plus importante et les cordes vocales ne vibrent pas.

 

 

 

[La vidéo montre l’éloignement et la détente des cordes vocales lorsque le son de viens de plus en plus grave.]


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site