III/d. Interprétation du son (cerveau)

 

 

D- Interprétation du son (cerveau)

 

 

 

 

Lorsqu'un son arrive de l'oreille jusqu'au cerveau, l'oreille envoi l'onde acoustique sous forme de décharges électriques jusqu'au cerveau par l'intermédiaire du nerf auditif. Mais en réalité, c'est le lobe temporal qui est responsable de l'audition, la mémoire et le goût. Donc les décharges électriques seront plus précisément envoyées jusqu'au lobe temporal où se trouvent les voies d'auditions (en particulier le cortex auditif).

 

 

 

 

 

 

Les influx nerveux seront transmis aux nerfs auditifs (nerf cochléaire), qui vont l'amener aux centres auditifs du cerveau. Les décharges nerveuses passeront par le nerf cochléaire vers plusieurs neurones, avant d’arriver dans le thalamus où il se fait un important travail d’intégration: préparation d’une réponse motrice (vocale par exemple). Enfin, il est transmis au cortex auditif qui va recevoir un message déjà en partie décodé par les neurones, et va pouvoir le reconnaître, voire le mémoriser.

 

 

 

 

 En plus de cela, le cerveau permet aussi la corrélation entre les deux oreilles. C'est-à-dire qu'il va situer le son dans l'espace et c'est aussi lui qui nous permet de reconnaître un instrument de musique ou une personne précise.

C'est donc le cerveau qui traite les signaux nerveux apportés par l'appareil auditif périphérique, le cerveau est donc responsable de nos perceptions auditives. La perception auditive fait intervenir plusieurs facultés mentales, des troubles neurologiques peuvent donc affecter notre acuité auditive. Le cerveau reçoit le son apporté par les oreilles mais celui-ci peut aussi envoyer un son vers les oreilles par l'intermédiaire des voies descendantes (système auditif efférent).

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site